Olive oil 101

Meilleures ventes

La légende d’Arbequina

Il existe des centaines de variétés différentes d’oliviers dans le monde, chacune d’entre elles ayant ses propres particularités comme les conditions de croissance et le sol, la couleur, texture et le goût de leurs fruits. Il est clair que toutes ces variétés sont aussi anciennes que le monde ; cependant, à la fin du siècle dernier, un olivier complètement oublié a été retrouvé près d’un petit village d’Arbeca (anciennement Arbequa) de la Catalogne espagnole.

Il avait une apparence étrange, tel un arbuste et produisait de très petites olives rondes et colorées. Les botanistes ont surnommé l’olivier redécouvert « Arbequino », ce qui signifiait « habitant d’Arbeca ». Comme les fruits ont en général un nom féminin en espagnol, « Arbequina » a donné son nom à l’appellation de l’huile d’olive.

En cherchant plus près et plus haut dans les montagnes, les chercheurs ont trouvé de nombreux oliviers, plantés évidemment il y a longtemps.

Arbeca

L’HISTOIRE SUIT SON COURS

Au XVIIe siècle, le duc de Medinacelli – qui possédait une vaste zone de la péninsule Ibérique incluant Arbequa (aujourd’hui Arbeca) – s’est rendu en Palestine à Jérusalem où il a découvert une huile d’olive au goût extraordinaire, qu’il ne connaissait pas. Il a acheté des graines de ces olives qu’il a demandé à ses fermiers de planter à son retour en Espagne. Et c’est ainsi que les oliviers ont poussé et qu’ils sont restés sur le territoire pendant plusieurs siècles.

Cependant, au début du milieu du XIXe siècle, les domaines ont progressivement été abandonnés. Les gens consommaient beaucoup moins d’huile d’olive en raison de l’invention de l’électricité (plus de lampe à huile) et les olives Arbequina ne pouvaient plus rivaliser dans le monde industriel (pensez au savon !) contre des variétés beaucoup plus rentables comme la Picual.

En dépit de son goût plutôt piquant, la Picual a dominé l’Espagne. Le même phénomène s’est produit en Italie où la Frantoia au goût amer, mais au rendement plus élevé est devenue la variété d’huile d’olive de choix. L’Arbequina a disparu... jusqu’à récemment lorsque les petites olives rondes et colorées ont fait un retour spectaculaire. Et une nouvelle génération de clients, désireux de compenser le fermier pour la production une huile d’olive dotée d’un goût fabuleux en est la preuve (le duc avait raison !)

La majorité de la récolte espagnole d’Arbequina est achetée chaque année par les producteurs italiens d’huile d’olive. L’huile constitue le composant central de nombreux mélanges exclusives qui sont exportés d’Italie aux quatre coins du monde. Cependant, l’Arbequina est devenue la référence pour les oliviers récemment plantés dans le Nouveau Monde : Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud et Chili et un vif intérêt a surgi en Inde et en Chine.