Olive oil 101

Meilleures ventes

Promotions

Les secrets du squalène

Le squalène est un lipide hydrocarbure polyinsaturé (C30 H50), présent à l’état naturel, très répandu dans la nature – en petites quantités – même dans les tissus humains. Ces hydrocarbures de squalène s’unissent à des ions d’hydrogène lorsqu’ils sont en contact avec l’eau et sature avec celle-ci, formant un squalène ramifié (C30 H62). Ce procédé chimique libère un sous-produit de 3 molécules d’oxygène non consolidées (O2) :

C30H50 (squalène) + 6 H20 (eau) > C30H62 + 3 O2 (oxygène).

Si nous prenons compte de la vaste zone d’action du squalène qui a un point d’ébullition de 285ºC et de congélation de - 75º C., elle fait de ce remarquable lipide un générateur puissant d’oxygène libre en conditions adverses. Il n’est donc pas surprenant que le squalène abonde dans le foie des requins de grands fonds, chassant à des profondeurs supérieures à 1 000 mètres (3 000 pieds), où la pression atmosphérique est intense et les conditions extrêmes. Le foie des requins des profondeurs relativement petits (< 1,50 m) représente jusqu’à 40 % du poids total de l’animal et contient jusqu’à 85 % de squalène, qui leur fournit plus de l’oxygène nécessaire pour un séjour prolongé en profondeur, provenant directement des cellules du corps. En revanche, on ne trouve pas de squalène chez les requins vivant dans les eaux peu profondes.

Étant donné que les requins des grands fonds deviennent rares, et en raison de la pêche exhaustive, l’huile de foie de requin, - tout particulièrement appréciée au Japon et en Chine – est devenue inabordable. Mais, une découverte miraculeuse est venue à sa rescousse. Bien que le squalène des requins ait été découvert à partir de 1906 par le Dr. Mitsumaro Tsjujimoto (Japon), presqu’un siècle s’est écoulé avant que des chercheurs ne découvrent cet élément précieux tout aussi abondant dans la nature. Dans le règne végétal, c’est l’Oliva Europeae (l’olivier) qui obtient le premier prix du taux de squalène le plus élevé. L’huile d’olive vierge extra contient jusqu’à 708 mg de squalène pour 100 g comparé au 36 mg pour 100 g d’huile de maïs (Guttfinger et Letan). L’huile d’olive vierge extra est ainsi la deuxième source la plus riche en squalène de note planète après l’huile de foie du requin des grands fonds.

Santé

Il existe une relation significative entre le niveau de l’état de santé d’un individu et la quantité d’oxygène consommé par les cellules du corps. Dans l’environnement pollué actuel, le manque d’exercice et un style de vie pauvre, le squalène apporte au corps une source bénéfique d’oxygène. Le squalène achemine l’oxygène aux cellules, ce qui génère une amélioration de la fonction organique via les cellules. En effet, il prévient du syndrome d’acidité des cellules lorsque celles-ci se détériorent en raison du manque d’oxygène, entrainant leur transformation en cellule malignes ou leur mort.

Antioxydant

Le squalène revitalise les cellules affaiblies et aide à la régénération des cellules. Sa fonction principale est la protection qu’il fournit aux cellules contre les réactions d’oxydation. Le corps humain a environ 6 milliards de cellules qui dépendent de l’oxygène. L’oxygénation favorise la bonne santé au niveau le plus élémentaire de la vie – la cellule. En agissant de la sorte, le squalène constitue aussi un formidable agent anti-âge et il est aussi réputé pour être un excellent stimulateur d’immunité

Le squalène dans le savon à l’huile d’olive de Can Solivera

En raison d un assez grand nombre de microcomposants très bénéfiques dans l’huile olive vierge extra (pour en savoir plus, cliquer sur L’huile d’olive et la santé), le squalène ne se transforme pas lorsqu’il est mélangé à un savon alcalin. Comme Can Solivera évite d’utiliser des températures élevées pendant le processus de fabrication du savon, ceux que l’on appelle les insaponifiables ne seront pas détruits et conserveront leurs propriétés curatives dans le savon (pour en savoir plus, cliquer sur Huile d’olive et soin de la peau). L’utilisation normale et régulière des deux savons à l’huile d’olive vierge extra et à l’huile d’olive pure vierge extra, s’est apparemment avérée utile dans le traitement des peaux sèches et irritées (xérose, rosacée, dermatite atopique, eczéma et séborrhoée) et a été retenue pour soulager les effets de psoriasis dans un certain nombre de cas. L’effet du squalène sur l’acné est en cours d’étude.

Il combat certains types de cancer

Le squalène n’est pas toxique, il est 100% naturel et n’a pas d’effets secondaires. Ses bienfaits ne se limitent pas à un organe particulier. Il est supposé combattre les radicaux libres et aider à guérir certain type de cancers, comme celui du colon-, de la peau- et du sein. Il a aussi été démontré que le squalène possède des capacités de protection des cellules, ce qui peut réduire les effets secondaires de la chimiothérapie. Il n’est donc pas surprenant qu’actuellement le squalène soit si prisé. Les raffineries et les distilleries d’huiles d’olive du monde extraient tout le squalène qu’elles peuvent (99 % pur) lors du processus de purification des huiles lampantes – et des huiles de grignons d’olive (pour en savoir plus, cliquer sur La qualité de l’huile d’olive) afin de répondre à la demande croissante des secteurs pharmaceutiques, nutraceutiques et cosmétiques.

Une mise en garde

Vu que la découverte de l’olivier comme source alternative, abondante et durable de squalène est relativement récente, on assiste à un regain d’intérêt pour la nature et le potentiel de cet antioxydant. Grâce aux connaissances médicales modernes et aux équipements avancés, les chercheurs ouvrent de nouveaux horizons. Toutefois, il leur faut sans aucun doute davantage de temps pour justifier les allégations relatives à la santé – y compris certaines de celles qui sont mentionnées ci-dessus.

@ All rights reserved.
Hans de Roos
Can Solivera
September 2013